Jean-Sébastien DUCHENE Blog's

Actualité, Tips, Articles sur l'ensemble des Technologies Microsoft (SCCM/SMS, EMS, Microsoft Intune, Microsoft Azure, Windows 10, SCOM, MDOP...)

Microsoft vient de mettre à disposition la Technical Preview 1905 (5.0.8827.1000) de System Center Configuration Manager. Pour rappel, ConfigMgr a subi une refonte de sa structure pour permettre des mises à jour aisées de la même façon que l’on peut le voir avec Windows 10. Si vous souhaitez installer cette Technical Preview, vous devez installer la Technical Preview 1804 puis utiliser la fonctionnalité Updates and Servicing (nom de code Easy Setup).

 

System Center Configuration Manager TP 1905 comprend les nouveautés suivantes :

Administration

  • Amélioration de la console d’administration pour inclure :
    • Sur le nœud Device, vous pouvez sélectionner un périphérique et dans le panneau de détails ; un nouvel onglet Collections vous permet de lister toutes les collections dans lesquelles le périphérique est inclus. Cette fonction n’est pas disponible sous le nœud Device Collections.
    • Si vous sélectionnez une application dans la partie Software Library et Applications, le panneau de détail affiche un onglet Task Sequence qui référence les séquences de tâches où l’application est référencée.
    • Dans l’espace de travail Monitoring puis Script Status, il liste maintenant le nom des collections en plus des identifiants.
    • Vous pouvez démarrer CMPivot depuis un le nœud correspondant à la collection que vous avez ouverte dans la vue Device Collections.
    • Dans l'espace de travail Monitoring, sélectionnez le nœud Deployments. Sélectionnez un déploiement et choisissez l'action Afficher l'état dans le ruban. Dans le volet d'état de déploiement, double-cliquez sur les ressources totales pour accéder à une liste de périphériques. Lorsque vous sélectionnez un périphérique dans cette liste, vous pouvez maintenant lancer CMPivot et des scripts.
    • Dans l'espace de travail Monitoring, sélectionnez le nœud Cloud Management. Les couleurs dans les donuts pour les clients actuellement en ligne sont maintenant les mêmes que dans le graphique des clients en ligne (30 derniers jours).
    • Dans l'espace de travail Software Library, développez Application Management, puis sélectionnez le nœud Packages. Sélectionnez plus d'un package. Dans le groupe package du ruban, vous pouvez maintenant supprimer plusieurs packages à la fois.
    • Dans les nœuds Devices et Device Collections, vous pouvez maintenant ajouter une nouvelle colonne pour le SMBIOS GUID.
  • Le tableau de bord Client Data Sources inclut maintenant les données relatives à Delivery Optimization. Les données ne remontent que celles relatives aux installations des mises à jour express Windows 10.
  • Le hub communautaire déjà introduit dans des versions précédentes, se voit enrichi. Il permet maintenant la récupération de séquences de tâches, applications, et objets de configuration. Le hub permet de partager ces objets, mais ne partage aucun contenu source associé aux objets. Par exemple, les images de démarrage, les packages de mise à niveau du système d'exploitation ou les packages de pilotes référencés par une séquence de tâches ne sont pas partagés. Actuellement, le hub ne prend pas en charge les dépendances. Si une séquence de tâches inclut l'étape Installer l'application, les applications référencées ne sont pas partagées. Les mots de passe ou autres secrets sont supprimés d'une séquence de tâches avant le partage.
  • Le Management Point vérifie toutes les cinq minutes l'état de santé de son service utilisateur. Il signale tout problème via des messages de statut pour le composant de site SMS_MP_CONTROL_MANAGER. Le service utilisateur est utilisé par le Software Center pour les applications en libre-service destinées aux utilisateurs. A partir de ConfigMgr 1906, le client utilisera le Management Point plutôt que les rôles de catalogue d’applications. Il ne sera plus possible d’installer ces rôles à partir de ConfigMgr 1910.
  • Vous pouvez maintenant créer des collections sur la base d’un groupe Azure Active Directory. Les membres de la collection sont ainsi automatiquement synchronisés en fonction des membres du groupe Azure Active Directory (statique ou dynamique). Seuls les périphériques ayant un enregistrement Azure Active Directory sont pris en compte dans le groupe Azure AD. Les appareils Hybrid Azure AD Joined et Azure Active Director Joined sont supportés.
  • Vous pouvez maintenant spécifier la durée minimale pendant laquelle le client Configuration Manager doit conserver le contenu mis en cache. Ce paramètre client contrôle la durée pendant laquelle le client stocke le contenu dans le cache avant de le supprimer. Dans le groupe Client cache settings des paramètres client, configurez les paramètres suivants : Minimum duration before cached content can be removed (minutes).

 

Client

  • OneTrace est une nouvelle visionneuse de journaux inclue dans Support Center. Il fonctionne de manière similaire à CMTrace. Ils fonctionnent avec les logs ConfigMgr, les messages d’état, et les logs Windows Update.
  • Vous pouvez maintenant ajouter jusqu'à cinq onglets personnalisés dans le Software Center. Vous pouvez également modifier l'ordre dans lequel ces onglets apparaissent dans le Software Center.
  • Il est maintenant possible de configurer plus de notifications de compte à rebours pour les redémarrages sur les clients. On retrouve deux paramétrages dans les paramétrages client : Specify the snooze duration for computer restart countdown notifications (hours) et Display a temporary notification to the user that indicates the interval before the user is logged off or the computer restarts (minutes).

 

Déploiement d’applications

  • L’administrateur peut créer des groupes d’applications qui peuvent être déployés comme une seule entité à l’utilisateur ou la machine. Les métadonnées du groupe d’applications sont vues comme une seule entité dans le Software Center. L’administrateur peut ordonnancer les applications dans le groupe afin de les installer dans un ordre spécifique.
  • Dans la foulée des groupes d’applications, Microsoft permet la création de séquence de tâches d’installation d’applications complexes via le modèle d’application. L’administrateur peut spécifier un type de déploiement pour installer ou désinstaller une application. Cette fonctionnalité permet de déployer la séquence de tâches à une collection d’utilisateur par exemple et de spécifier des métadonnées et une icône qui seront utilisées dans le Software Center/Centre Logiciels.
    L’administrateur ne peut spécifier que des tâches non relatives à du déploiement de système d’exploitation.
  • Amélioration du processus d’approbation des applications :
    • Si vous approuvez une demande d'application dans la console, puis la refusez, vous pouvez maintenant l'approuver à nouveau. L'application est réinstallée sur le client une fois que vous l'avez approuvée.
    • Dans la console, le nœud Approval Requests est renommé Applications Requets.
    • Il y a une nouvelle méthode WMI, DeleteInstance pour supprimer une demande d'approbation d'application. Cette action ne désinstalle pas l'application sur le périphérique. Si elle n'est pas déjà installée, l'utilisateur ne peut pas installer l'application à partir du Software Center.
    • Appelez l'API CreateApprovedRequest pour créer une demande pré-approuvée pour une application sur un appareil. Pour empêcher l'installation automatique de l'application sur le client, définissez le paramètre AutoInstall sur FALSE. L'utilisateur voit l'application dans le Software Center, mais elle n'est pas installée automatiquement.
  • Vous pouvez maintenant réessayer l'installation d'une application que vous avez déjà approuvée pour un utilisateur ou un périphérique. L'option d'approbation ne s'applique qu'aux déploiements disponibles. Si l'utilisateur désinstalle l'application, ou si le processus d'installation initiale échoue, Configuration Manager ne réévalue pas son état et ne le réinstalle pas. Cette fonction permet à un technicien du support technique de réessayer rapidement l'installation de l'application pour un utilisateur qui solliciterait son aide.
  • Depuis la console Configuration Manager, vous pouvez maintenant installer des applications sur un périphérique en temps réel. Cette fonction peut aider à réduire le besoin de collections séparées pour chaque application. Elle requiert certains prérequis.

 

Gestion des mises à jour logicielles

  • C’est un des points que j’adressais avec l’un des scripts décrit dans mon article sur la maintenance/nettoyage de WSUS ; Microsoft ajoute maintenant la capacité de supprimer les mises à jour obsolètes de la base de données WSUS.
  • Vous pouvez maintenant spécifier le temps maximum d’installation attribuée à des mises à jour. Ce paramètre se spécifie au niveau des paramètres du composant Software Update Point. Il change le temps maximum d’exécution pour les nouvelles mises à jour synchronisées. Auparavant, il devait être modifié sur chaque mise à jour. Il impacte l’ensemble des mises à jour associées à la catégorie. On retrouve :
    • Features Updates qui inclut les trois classifications : Upgrades, Update Rollups, Service Packs
    • Non-Feature Updates qui inclut une mise à jour qui n’est pas comprise dans la catégorie Features Updates et pour l’un des produits suivants : Windows 10 (toutes versions), Windows Server 2012, Windows Server 2012 R2, Windows Server 2016, Windows Server 2019, et Office 365.

Note : La fonctionnalité est listée mais non visible dans la console.

 

Déploiement de système d’exploitation

  • C’est un projet sur lequel j’ai travaillé il y a deux ans maintenant à un MVP Summit avec Microsoft. Cela prend enfin forme directement dans le produit puisque Microsoft intègre le Task Sequence Debugger pour vous aider à dépanner une séquence de tâches sur un périphérique. Il vous suffit de sélectionner l’option Debug au moment du déploiement de la séquence de tâches. Le Debugger permet de contrôler d’une manière à vous aider à dépanner et investiguer. Vous pouvez spécifier des points de pause puis avancer, reculer, faire de l’étape par étape, etc.
    Note : Le Debugger ne marche pour l’instant que dans Windows PE.
  • Déjà introduit dans la TP1904, il est maintenant possible de précharger dans le cache les packages tout comme les images de système d’exploitation et les packages de drivers. Ceci s’ajoute aux packages de mise à jour de système d’exploitation afin de mieux contrôler l’usage de la bande passante.
  • L'étape Disable BitLocker a un nouveau compteur de redémarrage. Utilisez cette option pour spécifier le nombre de redémarrages nécessaires pour que BitLocker reste désactivé. Cette modification simplifie votre séquence de tâches. Vous pouvez utiliser une seule étape, au lieu d'ajouter plusieurs instances de cette étape.
  • Vous pouvez ajouter via l’installeur Configuration Manager, un second nœud réplica sur un groupe de disponibilité AlwaysOn de SQL Server. Il n’est plus nécessaire de réaliser ces actions manuellement.

 

Gestion des paramétrages et de la conformité

  • Annoncé il y a quelques semaines, Microsoft démarre le début de l’intégration des fonctionnalités de gestion de BitLocker proposées par Microsoft BitLocker Administration and Monitoring (MBAM).
  • Un nouveau paramétrage de stratégie Windows Defender Application Guard permet d’ouvrir des fichiers de confiance sur l’hôte, qui devraient normalement être ouvert dans l’environnement virtuel Application Guard. Ceci s’applique à Windows 10 1809.

 

Plus d’informations sur : https://docs.microsoft.com/en-us/sccm/core/get-started/2019/technical-preview-1905

 

Facebook Like
Anonymous