Jean-Sébastien DUCHENE Blog's

Actualité, Tips, Articles sur l'ensemble des Technologies Microsoft (SCCM/SMS, EMS, Microsoft Intune, Microsoft Azure, Windows 10, SCOM, MDOP...)

SCCM : La gestion de l’internationalisation avec les Packs clients internationaux

 

Dans toutes les entreprises internationales, une question ressort systématiquement : Comment gérer l’internationalisation ? En général les grandes entreprises peuvent être segmentées de trois façons :

·         La gestion du parc informatique est totalement décentralisée. Chaque pays ou filiale gère son infrastructure indépendamment du reste

·         La gestion du parc informatique est totalement centralisée. Un seul service informatique gère l’ensemble des filiales et pays.

·         La gestion du parc informatique est partiellement centralisée. Un point central donne la direction et les choix techniques. La gestion des postes, et des incidents est décentralisée dans chaque pays.

Dans chacun des cas, la volonté de vouloir adapter les interfaces à la langue de l’utilisateur est une composante clé. On sait que les utilisateurs sont souvent réticents face aux erreurs et messages qu’ils peuvent recevoir s’ils n’y sont pas préparés. Imaginez que ces messages soient dans une langue étrangère comme l’anglais… Un utilisateur est donc amené à interpréter plus facilement les messages qui lui parviennent quand ils sont dans sa langue. Pour cela, System Center Configuration Manager permet d’adapter la langue du client, différents messages qu’il peut afficher à l’utilisateur en fonction de la langue du système d’exploitation. Il existe ainsi deux packs de langues qui sont mis à jour lors de la sortie de chaque Service Pack du produit :

·         ICP1 contient les 5 langues suivantes : Anglais, Français, Allemand, Japonais, Espagnol.

·         ICP2 contient les 22 langues suivantes : Anglais, Français, Allemand, Japonais, Espagnol, Chinois (simplifié), Chinois (Traditionnel), Tchèque, Danois, Néerlandais, Finlandais, Grecque, Hongrois, Italien, Coréen, Norvégien, Polonais, Portugais, Portugais (Brésil), Russe, Suédois, Turc.

Les étapes de mise en place de ces packs clients internationaux doivent faire l’objet d’une étude et d’un projet à part entière afin de déterminer :

·         Si votre environnement peut poser problème lors de l’installation de ce pack.

·         Si le déploiement de ce pack entrainera une surcharge du réseau.

·         Quelle version du pack ICP doit être installée ?

·         SI l’installation d’un ICP peut empêcher l’installation de correctifs (Hotfix) pour SCCM. L’installation de certains correctifs peut nécessiter la mise à jour de l’ICP avant leurs applications ou l’installation d’un correctif spécifique à l’ICP.

Comment identifier la version de SCCM, le service pack et l’ICP installé ?

Prenons par exemple le numéro de version suivant : 4.0.6487.2000 :

·         Les chiffres X.X.xxxx.xxxx ; 4.0 dans notre cas indique le numéro de version de SCCM. La version 4.0 identifie SCCM 2007. La version 2.50 correspond à SMS 2003.

·         Les chiffres x.x.XXXX.xxxx indique le numéro de Build. C’est ce numéro qui permet d’identifier la version (Service pack et Release installé). Ainsi 6487 identifie SCCM 2007 SP2, 6221 correspond à SCCM 2007 SP1 et 5931 à la version RTM.

·         Le chiffre x.x.xxxx.Xxxx identifie directement le numéro de service pack. 4.0.6487.2000 correspond au Service Pack 2.

·         Le chiffre x.x.xxxx.xXxx identifie le numéro d’ICP. L’ICP1 est identifié par le chiffre 4 et L’ICP2 par le chiffre 7. Si ce chiffre est à 0, c’est qu’aucun ICP n’est installé sur le serveur de site.

·         Enfin les trois derniers chiffres x.x.xxxx.xXXX correspondent au numéro de version du correctif installé. Le chiffre peut être compris entre 001 et 299. Celui-ci s’ajoute à l’ICP si vous en avez installé un. Typiquement le numéro de correctif 143 accompagné de l’ICP2 donne le numéro de version 4.0.6487.2843.

Vous pouvez aussi identifier si un ICP est installé en vérifiant le dossier de stockage des sources du client SCCM dans le répertoire d’installation du produit. Si celui-ci ne contient qu’un seul dossier  00000409 (pour l’anglais), c’est qu’il n’y a pas d’ICP installé. A contrario, si vous pouvez voir un dossier 0000040c (pour le français), cela signifie qu’un ICP est présent.

Il n’existe que deux prérequis nécessaires à l’installation du pack client international :

·         Vous devez installer ces packs uniquement si la langue du système d’exploitation du serveur de site est l’anglais !

·         Vous devez utiliser System Center Configuration Manager 2007 en anglais.

·         Vous devez installer l’ICP correspondant à la version et au service pack du produit

·         Vous devez configurer SQL Server pour utiliser la page de code ANSI 1252 ou ISO 8859-1

Comment se passe l’installation de l’ICP ? Que doit-on mettre à jour ?

·         Les serveurs de sites primaires et secondaires : Vous devez exécuter l’installation sur tous les serveurs de sites primaires et secondaires.

·         Le serveur hébergeant le SMS provider (si celui-ci est distinct du serveur de site) : Installation manuelle de l’ICP à l’aide du setup

·         Management Point : La mise à jour est opérée automatiquement par le gestionnaire Inbox dès lors que le serveur de site est à jour.

·         Point de distribution : La mise à jour des points de distribution n’est pas nécessaire.

·         Serveur de composant (PXE Service Point …) : La mise à jour des points de distribution n’est pas nécessaire.

·         Base de données installée sur une machine distincte du serveur de site ou SMS provider est installé sur le serveur de base de données : La mise à jour est opérée par l’installation manuelle de l’ICP à l’aide du setup.

·         Console SCCM sur une machine distincte du serveur de site : La mise à jour a lieu par l’ajout manuel des fichiers de page de code.

Préparation des sites à l’installation d’un ICP :

·         Evaluer le risque lié à l’installation de l’ICP et prendre des dispositions pour les éviter

·         Sauvegarder le site avant l’installation et revoir les procédures de restauration d’urgence.

Installation sur le serveur de site primaire

Pour installer l’ICP sur un serveur de site primaire, il n’existe rien de plus simple. Procurez-vous les sources de l’ICP correspondant à la version du serveur SCCM. Exécutez le fichier ICPsetup.exe :

 

Acceptez et passez le contrat de licence :                 

 

Puis procédez à l’installation en cliquant sur « Finish » :

 

 

Lors de l’installation, le processus stoppe tous les composants sur le système de site. Il copie les fichiers nécessaires sur le serveur de site et redémarre les composants.

Une fois la mise à jour terminée, une fenêtre vous signale sa complétion avec succès :

 

 

 

Vous pouvez utiliser le fichier de log SMSsetup.log à la racine du disque hébergeant les binaires pour visualiser les opérations d’installation. Ce fichier est primordial lorsque des erreurs surviennent au cours de l’installation.

Note : Vous pouvez automatiser l’installation en utilisant le commutateur /icpunattended.

Installation sur le serveur de site secondaire

Vous pouvez mettre à jour un site secondaire en utilisant l’assistant « Upgrade Secondary Site Wizard ». Vous pouvez y accéder par la console SCCM en cliquant droit sur le site primaire parent du site secondaire à mettre à jour et en sélectionnant « Upgrade Secondary Site » :

 

Cet assistant permet de réparer ou mettre à jour un ou plusieurs sites secondaires.

L’écran suivant permet de sélectionner les sites secondaires que vous souhaitez mettre à jour :

 

Vous pouvez ensuite choisir de copier les fichiers d’installation à travers le réseau ou d’y accéder par le biais du lecteur CD, d’un périphérique amovible ou d’une image sur le disque local :

 

 

Note : Si vous choisissez de transférer les fichiers à travers le réseau, vous devez prendre en compte la bande passante WAN et le nombre de site mis à jour lors de ce processus pour éviter d’engorger le réseau.

Installation sur un serveur hébergeant un Management Point.

La mise à jour du Management Point a lieu de manière automatique après installation de l’ICP sur le serveur de site. Elle est opérée automatiquement avec le gestionnaire de boite aux lettres (Inbox). Néanmoins celle-ci engendre un trafic réseau à prendre en compte.

Voici une idée du trafic réseau généré par l’installation ou la mise à jour d’un Management Point (source : technet) :

·         Nouvelle installation d'un Management Point Anglais, sans Pack client international: 42 Mo

·         Mise à jour ICP1 du Management Point : 35 Mo

·         Nouveau Management Point ICP1 : 48 Mo

·         Mise à jour ICP2 du Management Point ICP1 : 72 Mo

Vous devez donc prendre en considération cette mise à jour lors de la mise en place du projet.

Installation sur le serveur distinct hébergeant le SMS Provider ou la base de données

Avant d’opérer la mise à jour du serveur hébergeant le SMS Provider et la base de données, vous devez avoir mis à jour le serveur de site principal concerné. Exécutez ensuite le setup de l’ICP que vous avez utilisé sur le serveur de site principal.

Installation de l’ICP sur les clients

La mise à jour des clients n’a pas lieu automatiquement. Vous devez donc manuellement prévoir la mise à jour massive de l’ensemble de vos clients.
Vous pouvez pour cela utiliser plusieurs scénarii :

·         La fonctionnalité Client Push

·         Le déploiement par GPO

·         Par le biais d’un script

·         En utilisant la fonctionnalité de distribution de logiciels de SCCM

·         Manuellement en exécutant les fichiers d’installations mis à jour sur le client

Le client SCCM et l’ICP1 nécessitent 18,8 Mo contre 30,9Mo pour l’ICP2 (source : Technet). Notez qu’à ceci peut s’ajouter des mises à jour (KB) ou l’installation de composants systèmes comme BITS.

 

Note pour utiliser l’une de ces méthodes, je vous renvoie vers la documentation technet associée : http://technet.microsoft.com/en-us/library/bb632762.aspx

Le client SCCM et l’ICP1 nécessitent 18,8 Mo contre 30,9Mo pour l’ICP2 (source : Technet). Notez qu’à ceci peut s’ajouter des mises à jour (KB) ou l’installation de composants systèmes comme BITS.

Je vous renvoie vers la documentation Technet associée à la mise en place des packs de langue pour plus d’informations : http://technet.microsoft.com/en-us/library/bb693524.aspx

 

Facebook Like
Anonymous