Jean-Sébastien DUCHENE Blog's

Actualité, Tips, Articles sur l'ensemble des Technologies Microsoft (SCCM/SMS, EMS, Microsoft Intune, Microsoft Azure, Windows 10, SCOM, MDOP...)

[SCCM 1802] Publication du Correctif 2 (KB4163547) pour Configuration Manager 1802

L’équipe ConfigMgr a publié un correctif à destination de System Center Configuration Manager 1802. Le correctif s’applique au serveur de site, aux consoles, et aux clients.

Note : les sites secondaires doivent être mis à jour manuellement et une procédure permet de vérifier la mise à jour effective de leurs bases de données.

Parmi les corrections, on retrouve :

Clients

  • L'installation du client Configuration Manager peut échouer dans un scénario de Co-Management. Ce problème peut survenir si l'installation est initiée depuis Microsoft Intune vers un client joint à Azure Active Directory. De plus, les entrées d'erreurs qui ressemblent à ce qui suit sont enregistrées dans le fichier ccmsetup.log du client : Client certificate is not provided.
    Failed to receive ccm message response. Status code = 401 and StatusText = 'CMGConnector_Unauthorized'
    GetDPLocations failed with error 0x80004005
  • Une fois que vous vous êtes connecté à un client via une session Remote Control et que vous avez activé la fonction Keyboard Translation, la barre de langue du client n'est plus visible. Elle peut être restaurée après s'être déconnecté et reconnecté, ou en modifiant la langue du clavier par l'intermédiaire du Panneau de contrôle.
  • Le client Endpoint Protection ne s'installe pas sur les périphériques basés sur Windows 10 ARM.

Systèmes de site

  • La réplication SQL Server peut échouer dans une hiérarchie après la suppression et la désinstallation d'un site secondaire. Lorsque cela se produit, la file d'attente de réplication ConfigMgrRCMRCMQueue est désactivée et le journal des erreurs SQL contient des entrées qui ressemblent à ce qui suit :
    257, Level 16, State 3, Procedure spLogEntry, Line 0, Message: Implicit conversion from data type xml to nvarchar(max) is not allowed. Use the CONVERT function to run this query.
  • La synchronisation du Data Warehouse peut échouer dans les environnements de taille important. Le fichier Microsoft.ConfigMgrDataWarehouse.log contient des entrées qui ressemblent à ce qui suit :
    DATA_WAREHOUSE_SERVICE_POINT Error: 0 : {timestamp}: Arithmetic overflow error converting expression to data type int.
  • La synchronisation du Data Warehouse peut échouer lorsqu'il traite la compression de l'inventaire. Ce problème peut se produire parce que la base de données tempdb sur le serveur qui exécute SQL Server est à court d'espace alors que les procédures stockées sont en cours d'exécution.
  • Les Management Points ne peuvent pas communiquer avec un service Device Health Attestation spécifié si un serveur proxy est requis.
  • La cmdlet New-CMCloudManagementGateway peut échouer et vous recevez des messages d'erreur qui ressemblent à ce qui suit : Operation is not valid due to the current state of the object.
  • La cmdlet New-CMCloudDistributionPoint peut échouer, et vous recevez des messages d'erreur qui ressemblent à ce qui suit : The WriteObject and WriteError methods cannot be called from outside the overrides of the BeginProcessing, ProcessRecord, and EndProcessing methods, and they can only be called from within the same thread.

Gestion de contenu et de la distribution de logiciels

  • Si l'option Enable clients to use a cloud management gateway est définie sur Non dans un environnement qui a plusieurs Management Points et des Cloud Management Gateways en cours d'utilisation, le client ne peut traiter aucune demande du service de localisation. De plus, les entrées d'erreurs qui ressemblent à ce qui suit sont répétées dans le fichier ClientLocation.log du client : Cloud Management Gateway is not allowed to use on this machine, skip it.
  • Le contenu peut ne pas être distribué à un Cloud Distribution Point si le package contient plusieurs centaines de fichiers (par exemple, une mise à jour de la définition Endpoint Protection). De plus, le fichier PkgXferMgr.log contient des entrées d'erreurs qui ressemblent à ce qui suit :
    Caught exception System.ServiceModel.ServerTooBusyException - The HTTP service located at https://{source_url} is unavailable. This could be because the service is too busy or because no endpoint was found listening at the specified address. Please ensure that the address is correct and try accessing the service again later.
  • Retirer le contenu d'une application ne répercute pas le changement dans la bibliothèque de contenu. Ce problème se produit si le contenu est modifié après la création du type de déploiement d'origine.

Gestion des mises à jour logicielles

  • La synchronisation des fichiers de la plate-forme unifiée de mise à jour (UUP) peut être interrompue sur un CAS ou un site primaire.
  • Après avoir appliqué ce rollup, les fichiers associés aux paquets UUP ne seront téléchargés qu'une seule fois sur un serveur de site si le même fichier est déjà présent dans le cache source du paquet local.
  • La synchronisation des mises à jour vers un Software Update Point distant peut échouer si des centaines de fichiers sont importés. Par exemple, ce problème peut survenir lorsque vous importez des pilotes Microsoft Surface. De plus, les entrées d'erreurs qui ressemblent à ce qui suit sont enregistrées dans le fichier wsyncmgr.log, et le processus de synchronisation échoue 15 minutes après son démarrage : Generic exception : ImportUpdateFromCatalogSite failed. Arg = {guid}. Error =Thread was being aborted.
  • Le téléchargement des fichiers d'installation express pour Windows 10 peut prendre du temps dans certains environnements. Ce problème peut survenir lorsque Delivery Optimization (DO) ou BITS sont bridés. De plus, les messages qui ressemblent à ce qui suit sont enregistrés dans le fichier DeltaDownload.log : Download timed out after 5 minutes. Cancelling download job.
  • Après un redémarrage, l'installation d'une mise à jour des fonctionnalités Windows, telle que Windows 10 version 1803, via Windows Software Update Services (WSUS) peut être signalée comme ayant échoué. L'erreur 0x80070422 est affichée dans le Software Center même si l'opération a réussi. De plus, les entrées d'erreurs qui ressemblent à ce qui suit sont enregistrées dans le fichier WUAHandler.log : Failed to query IsRebootRequiredBeforeInstall property of WUA UpdateInstaller. Error = 0x80070422.

Déploiement de système d’exploitation

  • Une séquence de tâches de déploiement d'un système d'exploitation configuré pour du multicast qui est initiée à partir du Software Center échoue si elle est utilisée avec un point de distribution configuré pour le trafic HTTPS.
  • Après la mise à jour vers Configuration Manager, version 1710 ou une version ultérieure, la variable SMSTSDownloadProgram ne fonctionne pas comme prévu en conjonction avec les applications ou les mises à jour logicielles. Ce problème se produit sur les clients en mode de provisionnement. Il empêche qu'un autre fournisseur de contenu soit spécifié dans la séquence de tâches.
  • Lorsque vous modifiez des séquences de tâches imbriquées, les modifications que vous apportez à une séquence de tâches enfant ne sont pas automatiquement reflétées dans la séquence de tâches parent.
  • Les séquences de tâches peuvent rester bloquées et renvoyer un statut "Installation" dans le Software Center sur un client. Ce problème se produit si l'espace est insuffisant dans le cache client et que le contenu actuellement mis en cache est vieux de 24 heures ou plus récent.
  • Les applications peuvent ne pas s'installer via une séquence de tâches dans les environnements qui utilisent un Management Point configuré pour le trafic HTTPS et dont la Cloud Management Gateway est activée.
  • Après la mise à niveau vers Configuration Manager, version 1802, la cmdlet Export-CMDriverPackage peut ne pas générer correctement le package de drivers attendu.
  • La cmdlet New-CMBootableMedia ne crée pas de sous-dossiers valides. De plus, le fichier CreateTSMedia.log contient des entrées d'erreurs qui ressemblent à ce qui suit : Output directory “C:\\Folder1\\Folder2\” does not exist.

Gestion de conformité et de paramètrages

  • Après la mise à jour vers Configuration Manager, version 1802, la fonction Run Script ne fonctionne pas avec des espaces dans les paramètres du script.

Stratégies d’accès conditionnel

  • Dans System Center Configuration Manager, version 1802, les rapports de conformité d'accès conditionnel échouent pour les clients intranet si un proxy est requis. Cet échec se produit même si les paramètres proxy sont définis dans l'onglet Réseau des propriétés dans l'élément Panneau de configuration du client. De plus, les entrées d'erreurs qui ressemblent à ce qui suit sont enregistrées dans le fichier ComplRelayAgent.log du client :
    [CCMHTTP] ERROR: URL={Intune CA Relay service URL}(GuidKey1={guid},GuidKey2={guid},GuidKey3={guid}, Port=443, Options=31, Code=12002, Text=ERROR_WINHTTP_TIMEOUT
  • Lorsque le système d'exploitation est réinstallé sur un client Configuration Manager existant, si le même nom d'hôte enregistré dans Azure Active Directory est maintenu, les scénarios de conformité de l'accès conditionnel peuvent commencer à échouer.

Console d’administration

  • La console Configuration Manager peut se terminer de manière inattendue après l’accès au nœud Script Status dans l'espace de travail Monitoring.
  • L'option Application Management n'est pas disponible pour OneNote for Android lorsque vous la déployez dans un environnement hybride Configuration Manager avec Microsoft Intune.
  • Après la mise à jour vers Configuration Manager, version 1802, les paramètres du centre logiciel ne peuvent pas être personnalisés à partir de la console. Lorsque vous cliquez sur le bouton Personnaliser dans le volet Paramètres par défaut, vous recevez un message d'erreur d'exception non géré qui ressemble à ce qui suit : System.IO.InvalidDataException: Invalid format in settings xml. Cette erreur se produit si un logo personnalisé est spécifié avant l'installation de la mise à jour de la version 1802.
  • Lorsque la cmdlet Add-CMDeviceCollectionDirectMembershipRule est utilisée pour ajouter une ressource cliente à une collection existante, il peut supprimer de manière inattendue les règles d'inclusion ou d'exclusion d'adhésion imbriquées. Ainsi, la collection contient des clients incorrects.

 

Pour installer la mise à jour, rendez-vous dans la partie Updates and Servicing de la console d’administration.

Plus d’informations sur la KB4163547 Update rollup for System Center Configuration Manager current branch, version 1802

Facebook Like
Anonymous