Jean-Sébastien DUCHENE Blog's

Actualité, Tips, Articles sur l'ensemble des Technologies Microsoft (SCCM/SMS, EMS, Microsoft Intune, Microsoft Azure, Windows 10, SCOM, MDOP...)

Début décembre, Gartner a sorti un nouveau Magic Quadrant pour les plateformes Cloud de systèmes de gestion de base de données (DBMS).  Microsoft ressort avec Oracle, Amazon Web Services, et Google parmi les leaders du marché. Microsoft propose pour cela une large gamme de service dans Microsoft Azure (Azure SQL, Azure Synapse Analytics, Azure Cosmos DB, etc.).

Parmi les forces, on retrouve :

  • Vision de l'écosystème des données Cloud : Microsoft a articulé une vision forte de l'écosystème des données cloud avec Azure Synapse Analytics. Cette vision est plus affinée et plus complète que celle de ses principaux concurrents, et inclut des aspects de sécurité et de métadonnées. La facilité d'intégration avec les autres offres d'Azure est un argument de vente majeur, et l'écosystème est également ouvert aux offres des éditeurs tiers.
  • Chemin de migration vers le cloud : Presque toutes les entreprises ont une relation commerciale avec Microsoft, par l'utilisation de ses produits de gestion des données (tels que Microsoft SQL Server), de ses outils de productivité, de ses logiciels de gestion des identités et des accès, et d'autres offres. Azure représente une extension logique de cet écosystème Microsoft, avec un ensemble complet d'offres de cloud computing, une forte communauté d'utilisateurs et une disponibilité immédiate des compétences.
  • Etendue et profondeur du portefeuille avec des capacités multimodèles : Microsoft Azure est le deuxième CSP pour la gestion des données par revenus (selon les estimations de Gartner), et la maturité et la profondeur de ses offres reflètent cette force fondamentale. Contrairement à certains de ses concurrents, Microsoft a adopté une stratégie multimodèle pour nombre de ses offres de gestion de données, ce qui peut simplifier le déploiement. Azure Synapse Analytics reflète cette stratégie d'analyse, et Azure Cosmos DB l'incarne pour les SGBD opérationnels non relationnels. Microsoft établit également des liens entre ses offres analytiques et opérationnelles.

Les faiblesses suivantes sont identifiées :

  • Maturité de l'écosystème des données Cloud : Bien que la vision de Microsoft pour un écosystème de données dans le Cloud ait été clairement définie, l'écosystème réel est encore en train d'émerger. Alors que les capacités principales d'entreposage de données d'Azure Synapse Analytics sont généralement disponibles au moment de la rédaction du présent document, les autres composants n'atteindront pas leur disponibilité générale complète avant la fin du quatrième trimestre 2020, et des fonctionnalités supplémentaires sont attendues périodiquement dans le cadre des cycles de publication réguliers. Les utilisateurs potentiels doivent vérifier avec soin que les capacités actuelles de Microsoft répondent à leurs besoins et que les délais de livraison des fonctionnalités supplémentaires requises sont clairs.
  • Gouvernance financière : Les contributeurs à la plateforme Peer Insights du Gartner rapportent que le passage à Azure a souvent été plus coûteux que leurs déploiements sur site. Cela reflète à la fois un manque de maturité par rapport aux pratiques générales de gouvernance financière au sein de la communauté des utilisateurs finaux et un manque de normalisation de la structure des coûts dans l'ensemble du vaste portefeuille Azure de Microsoft.
  • Intercloud et multicloud : Bien que SQL Server soit disponible sur d'autres clouds (c'est l'un des seuls services SGBD qui peut fonctionner dans les trois plus grands clouds publics), les versions prises en charge par la plate-forme en tant que service (PaaS) ont tendance à être à la traîne par rapport aux dernières versions. Bien que Microsoft n'ait aucun contrôle sur ce phénomène, il reflète la tendance des autres compétiteurs à se concentrer d'abord sur leurs propres offres. En outre, les conditions de licence sont structurées (via Azure Hybrid Benefit) de manière à ce que la base de données SQL et/ou l'instance gérée SQL d'Azure soient plus rentables sur Azure que sur d'autres Cloud. Les capacités d'intercloud pour la gestion des données via Azure Arc sont encore en cours de maturation et se limitent à Azure SQL Managed Instance et Azure Database for PostgreSQL Hyperscale.

 

Lire le rapport.

Plus d’informations sur : Microsoft named a Leader in Gartner’s 2020 Magic Quadrant for Cloud DBMS Platforms | Blog Azure et mises à jour | Microsoft Azure

Facebook Like
Anonymous