Jean-Sébastien DUCHENE Blog's

Actualité, Tips, Articles sur l'ensemble des Technologies Microsoft (SCCM/SMS, EMS, Microsoft Intune, Microsoft Azure, Windows 10, SCOM, MDOP...)

Voici un résumé des changements et fonctionnalités apportés à Microsoft Defender for Endpoint (anciennement Microsoft Defender Advanced Threat Protection (ATP)) introduits dans le mois.

  • Disponibilité Générale de la protection contre la falsification (Tamper Protection) sur macOS apportant une couche de protection supplémentaire dans Microsoft Defender for Endpoint afin d'élever le niveau de sécurité des périphériques. Vous devez utiliser Microsoft Defender for Endpoint en version 101.75.90 ou ultérieure. Cette fonctionnalité sera publiée avec le mode d'audit activé par défaut, et vous pourrez décider d'appliquer (bloquer) ou de désactiver cette fonctionnalité.
  • Amélioration de la page Fichier/File permettant de :
    • Pivotez vers les premiers et derniers appareils vus
    • Déterminer si le fichier figure dans votre liste d'indicateurs
    • Voir les métadonnées PE du fichier
    • Voir les incidents liés dans la vue des alertes
    • Approuver les actions en cours et voir l'historique des actions
  • Public Preview la protection réseau et la protection web pour macOS et Linux. La protection réseau permet de réduire la surface d'attaque des appareils à partir d'événements sur Internet. Elle empêche les employés d'utiliser n'importe quelle application pour accéder à des domaines dangereux susceptibles d'héberger des escroqueries par phishing, des exploits et d'autres contenus malveillants sur Internet. C'est la base sur laquelle Microsoft a construit la protection Web. Ces fonctionnalités comprennent la protection contre les menaces Web, le filtrage du contenu Web et les indicateurs personnalisés IP/URL. La protection Web vous permet de sécuriser vos appareils contre les menaces Web et contribue à réguler le contenu indésirable. La protection réseau intègre également Microsoft Defender for Endpoint avec Defender for Cloud Apps de manière native. À l'heure actuelle, l'intégration pour macOS et Linux ne prend en charge que les postes de travail.
    • Pour macOS, vous devez avoir macOS 11 (Big Sur) et utiliser le canal InsiderSlow ou InsiderFast.
    • Pour Linux, vous devez utiliser à minima la version 101.78.13-insidersfast

  • L'espace Device Health Status montre un un résumé de l'état de santé pour un périphérique particulier. Cet encart comprend notamment les informations suivantes :
    • Le périphérique est à jour
    • La plate-forme n'est pas à jour
    • Échec de l'analyse complète
    • Échec de l'analyse rapide
    • Le moteur n'est pas à jour
    • Les mises à jour de définition ne sont pas à jour
    • Defender Antivirus n'est pas actif
  • Public Preview des nouveaux rapports sur l’état de santé des périphériques dans Microsoft Defender for Endpoint avec notamment :
    • Une nouvelle page de rapport à onglets avec des cartes qui affichent des informations de haut niveau et des instantanés de sécurité.
    • Des informations détaillées sur Microsoft Defender Antivirus, notamment la version du moteur, la version de l'intelligence de sécurité, la version de la plate-forme, le mode antivirus et les résultats des analyses récentes.
    • Un accès plus facile aux informations exploitables et à la compréhension dont vous avez besoin, avec une analyse approfondie des recommandations de gestion des menaces et des vulnérabilités, des pages relatives aux appareils et du tout nouveau flyout des détails de Microsoft Defender Antivirus qui est une source riche de détails sur la sécurité des appareils.

 

Plus d’informations sur : What's new in Microsoft Defender for Endpoint | Microsoft Docs

Facebook Like