Blog de Florent Appointaire

Blog sur les technologies Microsoft (Windows Server, System Center, Azure, Windows Azure Pack/Azure Stack, etc;)
    • 25/3/2014

    [Powershell] Créer des modules Powershell

    powershell_2

    Je vais vous expliquer rapidement comment créer des modules Powershell. Ceci peut-être utile par exemple lorsque vous effectuez une tâches répétitives et qu’au lieu de lancer le script, vous appeler directement un commandlet. Dans un premier temps, écrivez votre script. Pour ma part, je vais faire simple, et je vais écrire un bout de code qui permet de relever certaines informations d’un ordinateur :

    function ComputerInformations {
             <#
             .SYNOPSIS
             Get informations about your computer like Manufacturer, OS Version, Memory, etc.
             .DESCRIPTION
             See synopsis.
             .EXAMPLE
             ComputerInformations 'localhost'
             .PARAMETER computername
             The computer name to query. Just one.
             #>
             [CmdletBinding()]
             param (
                     [Parameter(Mandatory=$True,
                                ValueFromPipeline=$True,
                                        ValueFromPipelineByPropertyName=$True)]
                 [Alias('host')]
                     [ValidateLength(3,30)]
                     [string[]]$computername
             )
             foreach ($computer in $computername) {

                $system = Get-WmiObject -Class Win32_ComputerSystem -ComputerName localhost
                 $os = Get-WmiObject -class Win32_operatingsystem -computer localhost -erroraction stop
                 $memory = [math]::round(($system.TotalPhysicalMemory / 1GB),2)
                 $info = @{
                     'ComputerName'=$computer;
                     'OSVersion' = $os.caption;
                     'OSArchitecture' = $os.osarchitecture;
                     'Manufacturer' = $system.Manufacturer;
                     'Name' = $system.Name;
                     'Memory (GB)' = $memory;

                }

                $obj = New-Object -TypeName PSObject -Property $info
                 write-output $obj
             }
    }

    Sauvegardez maintenant ce script avec l’extension .psm1 .
    Pour connaître où sont stockés les modules, exécutez la commande suivante :

    $env:PSModulePath
    [Environment]::GetEnvironmentVariable("PSModulePath")

    Pour ma part, j’ai le retour suivant :

    image

    Pour installer ce module sur un ordinateur, je vais créer un dossier ComputerInformations dans le chemin suivant :

    C:\windows\system32\WindowsPowerShell\v1.0\Modules\

    Ici, je vais déposer le fichier ComputerInformations.psm1.

    Lancez Powershell, et tapez le nom de votre fonction. Le module doit être chargé directement.

    image

    Si je souhaite obtenir de l’aide :

    image

    Et des exemples :

    image

    Pour installer le module pour une session défini, déposez le fichier ComputerInformations.psm1 dans la partie Documents de l’utilisateur. Si les dossiers n’existent pas, n’hésitez pas à les créer :

    C:\Users\fappointa\Documents\WindowsPowerShell\Modules

    Si vous avez des questions ou que vous désirez plus d’informations, n’hésitez pas.

    • 25/3/2014

    [Hyper-V] Rapports journaliers

    windows-server-2012-logo1

    Benjamin Armstrong vient de publier une suite de tutoriel concernant la mise en place d’un rapport journalier par email des performances de vos hyperviseurs mais aussi des erreurs systèmes/matériels. Ce script est entièrement développé en Powershell. Vous pourrez donc retrouver les 5 parties concernant la mise en place de ces rapports aux adresses suivantes :

    Pour information, la partie 1 explique le script en général, la partie 2 éxplique les évenements qui sont supervisés par le script, la partie 3 concerne le résumé des différentes machines virtuelles des hyperviseurs, la partie 4 concerne la partie stockage des hyperviseurs et enfin, la partie 5 explique l’utilisation des données des serveurs.

    • 25/3/2014

    [SCOM 2012] Superviser l’activation des serveurs

    SCOM2012

    Stanislav Zhelyazkov vient de publier un article concernant la mise à jour d’un management pack créé par Cameron Fuller il y a maintenant 4 ans. Ce management pack va vous permettre de superviser et remonter une alerte si un serveur n’est pas activé ou si l’activation a échoué. Cette mise à jour fonctionne pour Windows Server 2012 et Windows Server 2012 R2.

    Vous pouvez télécharger ce management pack ici : http://www.systemcentercentral.com/wp-content/uploads/2014/03/Licensing.Check_.zip

    Source et description du MP : http://www.systemcentercentral.com/updated-mp-windows-licensing-check/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+systemcenterforum+%28System+Center+Central+Rollup%29

    • 24/3/2014

    [SCOM 2012] Remplir automatiquement un groupe d'ordinateur de façon dynamique suivant un service

    SCOM2012

    Je vais vous expliquer comment remplir un groupe d’ordinateur automatiquement suivant un service bien précis. Prenons l’exemple d’Orchestrator. Pour chaque VM Orchestrator qui sera déployée et qui sera supervisée par SCOM, le service orunbook sera installé. Nous allons dans un premier temps créer un attribut qui effectuera la requête WMI pour sélectionner les serveurs qui ont le service Orchestrator d’installé.

    Dans la console SCOM allez dans Authoring > Management Pack Objects > Attributes et faites Create a New Attribute. Donnez un nom à votre attribut.

    image

    Dans le type de découverte, choisissez WMI Query. Dans la partie cible, choisissez Windows Server et choisissez le management pack où sera stocké cet attribut :

    image

    Donnez le namespace, dans notre cas root\cimv2 et écrivez votre requête WMI. Donnez un nom à cette propriété. La partie fréquence correspond à la fréquence d”exécution de cette requète WMI. Dans mon cas, je vais remplir automatiquement le groupe avec les serveurs qui auront le service orunbook d’installés (Orchestrator Runbook Service) :

    image

    Maintenant que notre attribut est prêt, nous allons créer notre groupe dynamique. Créez un nouveau groupe

    image

    Allez jusqu’à la partie Dynamic Members. Cliquez sur Create/Edit rules. Sélectionnez votre Windows Server_Extended que vous avez créé précédemment et cliquez sur Add. Choisissez le nom de l’attribut que vous avez créé précédemment, puis Equals et ensuite le nom du service que l’on a ajouté dans la requête WMI de l’attribut :

    image

    Vous devriez avoir ceci :

    image

    Allez jusqu’à la fin. Votre groupe doit maintenant être créé. Après quelques minutes, vous pouvez ouvrir votre groupe en faisant un clique droit dessus et View Group Member. Il devrait être rempli de façon automatique :

    image

    • 18/3/2014

    [SCOM 2012] Installation manuelle des agents

    SCOM2012

    Si vous souhaitez installer un agent SCOM en ligne de commande (sur des serveurs en mode Server Core par exemple), il y a quelques points à savoir avant de commencer .

    Le compte qui lance l’installation doit être administrateur local de la machine. Vous devez également avoir les informations suivantes en votre possession :

    • Nom du management groupe (MANAGEMENT_GROUP)
    • Nom FQDN du serveur de management (MANAGEMENT_SERVER_AD_NAME)
    • Port de communication si ce n’est pas le 5723 (SECURE_PORT)
    • Compte d’action si vous n’utilisez pas le compte système (ACTIONS_USE_COMPUTER_ACCOUNT, ACTIONSUSER, ACTIONSDOMAIN, ACTIONSPASSWORD)

    Une fois que vous avez ces informations, il vous suffit d’exécuter la commande suivante, en adaptant avec votre infrastructure et des options que vous souhaitez ou non :

    msiexec.exe /i C:\Temp\AMD64\MOMAgent.msi /qn USE_SETTINGS_FROM_AD=0 MANAGEMENT_GROUP=SCOM MANAGEMENT_SERVER_DNS=SCOM01.florent-appointaire.fr MANAGEMENT_SERVER_AD_NAME=SCOM01.florent-appointaire.fr ACTIONS_USE_COMPUTER_ACCOUNT=1 USE_MANUALLY_SPECIFIED_SETTINGS=1 AcceptEndUserLicenseAgreement=1

    Suivant votre politique d'approbation des agents installés manuellement, vous devrez dans la partie Administration de SCOM approuver ou non les agents que vous venez d'installer.

    Toutes les options disponibles sont disponibles ici : http://technet.microsoft.com/en-us/library/hh230736.aspx

    • 18/3/2014

    [SCOM 2012] Supervision des Cluster Shared Volumes (CSV)

    SCOM2012

    Daniele Grandini a publié un management pack pour superviser les CSV de votre infrastructure.
    Ce management pack supervisera les objets suivants :

    • Cluster Disk – Monitor – Disk latency
    • Cluster Disk – Collection- Overall disk response time (sec/transfer)
    • Cluster Disk – Collection- Disk reads per second
    • Cluster Disk – Collection – Disk writes per second
    • Cluster Disk – Collection – Free MB
    • Cluster Disk – Collection – Free space %
    • CSV – Monitor – Disk Read Latency
    • CSV – Monitor – Disk Write Latency
    • CSV – Monitor – Disk Redirected Read Latency
    • CSV – Monitor – Disk Redirected Write Latency
    • CSV – Collection – Disk Read Latency
    • CSV – Collection – Disk Write Latency
    • CSV – Collection – Disk Reads per second
    • CSV – Collection – Disk writes per second
    • CSV – Collection – Disk Redirected Read Latency
    • CSV – Collection – Disk Redirected Write Latency
    • CSV – Collection – Disk Redirected Reads per second
    • CSV – Collection – Disk Redirected writes per second

    Vous pouvez le télécharger ici : http://gallery.technet.microsoft.com/Cluster-Shared-Volumes-ffa61ff1

    • 17/3/2014

    [WS 2012] Erreur d’exécution de scripts via GPO

    windows-server-2012-logo1

    En voulant exécuter un script au démarrage via GPO, je me suis aperçu que ce dernier ne fonctionnait jamais. J’ai donc effectué quelques recherches, notamment dans l’Event Viewer, jusqu’à trouver le message d’erreur suivant :

    Event ID : 4098
    Log Name : Application
    Source : Group Policy Files

    Details : The computer 'Check_Hardening.ps1' preference item in the GPO_Hardening {ID}' Group Policy Object did not apply because it failed with error code '0x80070005 Access is denied.' This error was suppressed. 

    image

    Le problème est que l’utilisateur qui essaye d’appliquer la GPO. J’ai donc appliqué le droit suivant sur mon dossier partagé qui contient le script :

    Authenticated Users en Read Only

    Le GPUPDATE /Force m’a ensuite généré un message d’information, disant que la GPO avait été appliquée avec succès.

    • 17/3/2014

    [WS 2012] Problème d’installation du KB 2871690

    windows-server-2012-logo1

    En voulant installer les patchs de mise à jours des VMs Windows Server 2012 qui sont sur des hôtes Windows Server 2012 R2, j’ai eu le souci suivant au moment du redémarrage :

    Failure configuring Windows updates
    Reverting changes
    Do not turn off your computer.

    Capture

    J’ai essayé de passer les patchs un par un, jusqu’à trouver le fautif. C’est le KB 2871690 qui posait problème. J’ai essayé diverses techniques et après quelques recherches, je suis tombé sur le forum suivant (http://answers.microsoft.com/en-us/windows/forum/windows_8-windows_update/error-code-800f0922-for-kb2871690-windows-8-update/6278d5bb-b083-4e29-8815-9bd3da7282ba?page=4), qui indique qu’il faut désactiver le Secure Boot pour pouvoir faire les mises à jour. J’ai fait ceci, et la mise à jour est passé correctement.

    • 13/3/2014

    [SCO 2012] L’application pool s’éteint tout seul

    sc-orchestrator-logo

    Si l'application pool de Orchestrator s'éteint tous seul dès que vous souhaitez accéder à un site et que dans le journal d'événement System vous avez les événements suivants :

    Warning 5021
    The identity of application pool System Center 2012 Orchestrator Web Features is invalid. The user name or password that is specified for the identity may be incorrect, or the user may not have batch logon rights. If the identity is not corrected, the application pool will be disabled when the application pool receives its first request.  If batch logon rights are causing the problem, the identity in the IIS configuration store must be changed after rights have been granted before Windows Process Activation Service (WAS) can retry the logon. If the identity remains invalid after the first request for the application pool is processed, the application pool will be disabled. The data field contains the error number.

    Warning 5057
    Application pool System Center 2012 Orchestrator Web Features has been disabled. Windows Process Activation Service (WAS) did not create a worker process to serve the application pool because the application pool identity is invalid.

    Error 5059
    Application pool System Center 2012 Orchestrator Web Features has been disabled. Windows Process Activation Service (WAS) encountered a failure when it started a worker process to serve the application pool.

    C'est le mot de passe du compte de service qui lance l'Application Pool qui ne fonctionne plus.
    Pour le modifier, dans IIS Manager, allez dans Application Pools et sur System Center 2012 Orchestrator Web Features faites un cliques droit et Advanced Settings :

    image

    Ouvrez Identity, Custom account et cliquez sur Set.
    Rentrez les nouveaux identifiants et validez.
    Pour tester l'accès, allez sur le site Microsoft System Center 2012 Orchestrator Web Service, et dans le panneau latéral action, cliquez sur Basic Settings. Dans la fenêtre, cliquez sur Test Settings :

    image

    L'application pool ne s’éteindra plus tout seul jusqu’au prochain changement de mot de passe.

    • 13/3/2014

    [SCO 2012] Erreur Unspecified error (80004005)

    sc-orchestrator-logo

    Si vous rencontrez l’erreur suivante quand vous lancez le Runbook Designer :

    An error occured while trying to un-deploy the runbook. The error returned was :

    Unspecified error (80004005)

    Capture

    Vérifiez la taille de votre base de données. Soit la base est pleine, soit les logs sont pleins et dans ce cas là, il suffit de les vider avec la commande suivante :

    Truncate table OBJECTINSTANCEDATA
    Truncate table OBJECTINSTANCES
    Truncate table POLICYRETURNDATA
    Delete from POLICY_PUBLISH_QUEUE
    Delete from POLICYINSTANCES

    • 13/3/2014

    [SCOM 2012] Alerte Cluster network name resource failed to register DNS name

    SCOM2012

    Si vous recevez le message d’erreur suivant dans SCOM :

    Source : Cluster Service

    Name : Cluster network name resource failed to register DNS name

    Alert Rule : Cluster network name resource failed to register DNS name

    Alerte Description :

    Cluster network name resource 'SQL Network Name (CLUSTER NAME)' failed registration of one or more associated DNS name(s) for the following reason:
    DNS bad key.
    .
    Ensure that the network adapters associated with dependent IP address resources are configured with at least one accessible DNS server.

    image

    Il vous suffit de désactiver la partie de mise à jour automatique des enregistrements DNS, car vous n’y avait surement pas accès en écriture. SCOM supervise les événements suivants, qui sont générés toutes les 15 minutes, dans la partie System : 1196|1195|1119|1577. Pour faire ceci, allez dans les paramètres IPv4 de votre carte réseau, puis cliquez sur Advanced. Allez dans l’onglet DNS et décochez la case Register this connection’s addresses in DNS :

    image

    L’alerte ne sera plus généré dans le journal d’événements et donc les alertes dans SCOM n’apparaitront plus. N’oubliez pas de fermer celle qui sont actuellement dans SCOM une fois ceci fait.

    • 13/3/2014

    [DPM 2012] Sauvegarder votre ferme SharePoint 2013

    SCDPM

    Si vous souhaitez sauvegarder votre ferme SharePoint 2010 ou SharePoint 2013 avec DPM 2012/R2, il vous suffit dans un premier temps d’installer les agents DPM sur tous les serveurs de votre ferme SharePoint comme annoncé dans le TechNet (j’ai également installé ces agents sur les serveurs SQL) :

    To protect data on SharePoint servers, ensure that the DPM protection agents are installed on all the servers of the farm.

    http://technet.microsoft.com/en-us/library/hh758192.aspx

    Cette restauration peut restaurer la ferme SharePoint complète, les bases de données, les collections de sites et les items.

    Une fois les agents déployer, il faut effectuer une petit configuration pour que le serveur DPM détecte qu’il doit sauvegarder une ferme. Connectez vous maintenant sur un Web Front End avec un compte administrateur de la ferme. Déplacez vous dans le dossier C:\Program Files\Microsoft Data Protection Manager\DPM\bin et exécutez la commande suivante :

    .\ConfigureSharepoint.exe –EnableSharepointProtection

    Fournissez le nom d’utilisateur et le mot de passe de l’administrateur de la ferme. Une fois ceci fait, vous devriez avoir le message suivant :

    image

    Ceci va activer la protection de la ferme SharePoint. Si vous souhaitez également sauvegarder la partie de recherche de votre ferme, exécutez la commande suivante :

    .\ConfigureSharepoint.exe –EnableSPSearchProtection

    La protection est maintenant activé et DPM va donner les permissions suivantes à l’administrateur de la ferme SharePoint :

    • Lecture et écriture sur tous les répertoires DPM.
    • Lecture, Exécution et écriture sur tous les répertoires temporaires de DPM.
    • Permissions en lecture sur la partie DPM du registre.

    Le principe de protection de la ferme SharePoint sera le suivant (le fichier source) :

    Il faut maintenant créer le groupe de protection qui vous permettra de sauvegarder votre ferme. Dans DPM, ajoutez un nouveau groupe de protection. Choisissez le type du groupe de protection, dans notre cas serveur et cliquez sur Next :

    image

    Sélectionnez ensuite le serveur sur lequel vous avez effectué les commandes précédentes dans la liste et dépliez SharePoint. Cochez votre ferme pour la sauvegarder et cliquez sur Next :

    image

    Donnez un nom à votre groupe de protection et cliquez sur Next :

    image

    Choisissez le temps de rétention de la ferme et à quelle heure la sauvegarde va être effectuée et cliquez sur Next :

    image

    Choisissez quand la vérification de la cohérence des sauvegardes seront effectués (dans mon cas, immédiatement après) et cliquez sur Next :

    image

    Dans la partie résumé, vérifiez vos informations et cliquez sur Créer le groupe. Le résultat de l’opération doit être Succès.

    Voyons maintenant comment restaurer un item. Pour information, DPM va sauvegarder toute les 24 heures le catalogue de votre ferme SharePoint, ce qui vous permettra de restaurer des items. Pour restaurer des items, allez dans la partie Recovery de DPM et dépliez votre serveur WFE jusqu’à arriver sur votre ferme SharePoint :

    image

    Naviguez jusqu’à que vous trouviez votre site :

    image

    Faites un clique droit sur l’item que vous souhaitez restaurer et cliquez sur Recover en ayant bien choisi la date de restauration en haut, dans mon cas j’ai choisi la veille, le 11 Mars :

    image

    Sur la première page, un résumé de l’item que vous souhaitez restaurer apparait, cliquez sur Next. Sur la page suivante vous avez différentes options, nous allons choisir de restaurer le poste sur son site d’origine :

    image

    Vous avez le choix ensuite de restaurer l’item en restaurant la ferme ou sans. Je vais choisir de restaurer le poste sans restaurer la ferme :

    image

    Pour restaurer un item, DPM va monter la base de façon temporaire sur une instance SQL. Il faut donc préciser un serveur SQL qui peut accueillir cette base. Un partage doit également être disponible pour copier la base d’origine. Attention, vous devez avoir suffisamment d’espace disque libre pour pouvoir copier la base SharePoint plus la taille des items que vous avez sélectionné pour la restauration :

    image

    Sélectionnez ensuite un partage sur le WFE pour restaurer l’item que vous avez sélectionné, dans mon cas une page. Faites attention à également avoir autant d’espace libre dans ce partage que le poids de l’item que vous souhaitez restaurer :

    image

    Vous pouvez choisir ou non de réappliquer les sécurités sur l’item. Vous pouvez choisir de limiter la bande passante, si par exemple la restauration est très grosse et que vous la faite durant les heures de bureau. Vous pouvez également envoyer un mail pour dire que la restauration a été effectuée ou pas :

    image

    Un résumé vous informe de ce que vous allez faire. Cliquez sur Recover :

    image

    Une fois la tâche terminé, votre item est restauré.

    Bon courage, et si vous avez des questions, n’hésitez pas.

    • 12/3/2014

    [SCOM 2012] Réduire la rétention de la base DataWarehouse

    SCOM2012

    J’ai eu un problème avec l’espace disque qui contient la base de données OperationsManagerDW. En effet, cette dernière fait plus de 95 Go après 11 mois de mise en production. Il m’a donc été demandé de réduire la rétention de données qui est de base de 400 jours à 300 jours. Pour faire ceci, je me suis appuyé sur cet excellent tutoriel de Kevin Holman, qui s’appuie sur un utilitaire de D Savage qui se nomme dwdatarp.exe étant donné qu’il n’est malheureusement pas possible de le faire depuis la console SCOM..

    Pour connaitre le nombre de jour de rétention des données ainsi que l’espace utilisé dans la DataWarehouse, utilisez l’exécutable dwdatarp.exe comme ceci :

    dwdatarp.exe -s NomDuServeurDatawareHouse -d NomBaseDeDonnéesDataWarehouse > C:\Temp\dwdatarp\dwoutput.txt
    dwdatarp.exe -s localhost -d OperationsManagerDW > C:\Temp\dwdatarp\dwoutput.txt 

    Le résultat qui en ressort est le suivant :

    image

    Changeons maintenant la rétention des données des datasets. Dans mon cas, je changerai les datasets suivants :

    • Alert data set
    • Client Monitoring data set
    • Configuration dataset
    • Performance data set
    • Performance data set
    • State data set
    • State data set

    On peut se douter que l’espace qui va être gagné sera considérable après la manipulation. Pour effectuer ceci, il suffit d’exécuter la commande suivante pour chaque Dataset :

    dwdatarp.exe -s localhost -d OperationsManagerDW -ds “Dataset name” -a “Aggregation name” –m “Max Age”

    Dans mon cas, je vais exécuter les commandes suivantes :

    dwdatarp.exe -s localhost -d "OperationsManagerDW" -ds "Alert data set" -a "Raw data" -m "300"
    dwdatarp.exe -s localhost -d "OperationsManagerDW" -ds "Client Monitoring data set" -a "Daily aggregations" -m "300"
    dwdatarp.exe -s localhost -d "OperationsManagerDW" -ds "Configuration dataset" -a "Raw data" -m "300"
    dwdatarp.exe -s localhost -d "OperationsManagerDW" -ds "DPM event dataset" -a "Raw data" -m "300"
    dwdatarp.exe -s localhost -d "OperationsManagerDW" -ds "Performance data set" -a "Hourly aggregations" -m "300"
    dwdatarp.exe -s localhost -d "OperationsManagerDW" -ds "Performance data set" -a "Daily aggregations" -m "300"
    dwdatarp.exe -s localhost -d "OperationsManagerDW" -ds "State data set" -a "Hourly aggregations" -m "300"
    dwdatarp.exe -s localhost -d "OperationsManagerDW" -ds "State data set" -a "Daily aggregations" -m "300"

    Attention a bien exécuter ces commandes avec un compte qui a accès à la base de données DataWarehouse (OperationsManagerDW). Le résultat devrait être le suivant :

    image

    Pour vérifier que ces changements ont été effectués, il vous suffit de réutiliser la commande du début (dwdatarp.exe -s localhost -d OperationsManagerDW > C:\Temp\dwdatarp\dwoutput.txt ). Vous devriez avoir vos nouvelles valeurs :

    image

    Si vous souhaitez que le nettoyage de la base soit fait directement au lieu d’attendre qu’il se relance, il suffit de changer dans la base la valeur de la colonne GroomingIntervalMinutes :

    UPDATE StandardDatasetAggregation SET GroomingIntervalMinutes = '5' WHERE GroomingIntervalMinutes = '240'

    Une fois terminé, pour revenir à la configuration initial, il vous faut effectuer cette requête mais avec les jours inversés :

    UPDATE StandardDatasetAggregation SET GroomingIntervalMinutes = '240' WHERE GroomingIntervalMinutes = '5'

    Votre DataWarehouse est maintenant modifié et vous conserverez donc les données des 300 derniers jours.

    • 11/3/2014

    [DPM 2012] Erreur lors de la suppression d’un agent

    SCDPM

    Si vous souhaitez supprimer un agent DPM avec Powershell et que vous obtenez l’erreur suivante :

    There is failure while removing production server
    C:\Program Files\Microsoft System Center 2012\DPM\DPM\bin\Remove-ProductionServer.ps1 : DPM was unable to remove the protected computer SCVMM01 from one of the following groups:
    1. Distributed COM users
    2. DPMRADmTrustedMachines
    3. MSDPMTrustedMachines
    At line:1 char:1
    + Remove-ProductionServer.ps1 -DPMServerName DPM01.florent-appointaire.fr -PSName SCVMM01.flo …
    + ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
           + CategoryInfo              : NotSpecified: (:) [Write-Error], WriteErrorException
           + FullyQualifiedErrorId : Microsoft.Powershell.Commands.WriteErrorException,Remove-ProductionServer.ps1

    Please remove SCVMM01 from the above groups.

    image

    Ce message signifie que le serveur que vous essayez de supprimer se trouve dans un des groupes cités. Assurez vous que le serveur ne soit plus dans ces groupes, relancez la commande, et votre serveur est supprimé.

    • 10/3/2014

    [Windows XP] Le clap de fin

    microsoft-windows-xp

    Ce logo et même ce nom ne seront bientôt plus qu’un lointain souvenir. En effet, Microsoft arrêtera le support de Windows XP à partir du 8 Avril 2014. Pour les entreprises, il sera donc temps de passer à Windows 7 ou Windows 8.1. Pour l’occasion, Microsoft a mis à disposition une page web, avec un compte à rebours. Cette page vous indique également si vous êtes sous Windows XP ou non :

    http://amirunningxp.com/

    image

    image

    • 10/3/2014

    [WS 2012] Erreur après l'ajout d'un event dans les logs

    windowsserver2012logo1_thumb_1D446138

    En voulant ajouter des événements dans l’Event Viewer pour faire des essais avec SCOM, au moment d’exécuter mon script, j’ai eu le message suivant :

    PS C:\Windows\system32> C:\Users\Administrator\Desktop\Generate_Log.ps1

    Write-eventlog : The source 'Test_SCOM' is not registered in log 'Application'. (It is registered in log 'Operations Manager'.) " The Source and Log properties must be matched, or you may set Log to the empty string, and it will automatically be matched to the Source property.

    At C:\Users\Administrator\Desktop\Generate_Log.ps1:259 char:21

    +                     Write-eventlog -logname "Application" -ComputerName "." -Sou ...

    + ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    + CategoryInfo          : InvalidOperation: (:) [Write-EventLog], Exception

    + FullyQualifiedErrorId : The source 'Test_SCOM' is not registered in log 'Application'. (It is registered in log 'Operations Manager'.) " The Source and Log properties must be matched, or you may set Log to the empty string, and it will automatically be matched to the Source property.,Microsoft.PowerShell.Commands.WriteEventLogCommand

    Ce message apparait si par exemple, vous avez créé auparavant un évenement avec le même nom source, dans un Log Name différent. Pour régler ce problème, il suffit de supprimer la clé de registre qui correspond au nom de votre log source (dans mon cas Test_SCOM) dans :

    HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\Eventlog\Operations Manager

    Le problème a maintenant disparu quand le script est execute de nouveau.

    • 10/3/2014

    [DPM 2012] Supprimer un agent sans la console

    SCDPM

    Pour supprimer un agent DPM sans utilizer la console, il vous suffit de vous render dans la dossier qui contient le script Powershell Remove-ProductionServer.ps1 (par défaut C:\Program Files\Microsoft System Center 2012\DPM\DPM\bin)et d’indiquer les options suivantes :

    -DPMServerName => Nom de votre serveur DPM

    -PSName = Nom du serveur à supprimer de DPM

    Ce qui vous donnera au final :

    Remove-ProductionServer.ps1 -DPMServerName DPM01.florent-appointaire.fr -PSName SCOM01.florent-appointaire.fr

    image